– Peux-tu te présenter en quelques mots.
Mousa Ben Messoud – 39 ans, Bruxellois jusqu’au bout des ongles. Actuellement gérant du Yuka Coffee Bar.

– Quel est ton parcours dans l’industrie du café ?
Barista à mon compte depuis mai 2015.

– Quand as-tu ouvert Yuka et quelle est l’histoire derrière ?
Yuka Coffee bar a vu le jour en mai 2015 suite à une passion profonde pour le café qui me suivait depuis des années. Pour ma première activité à mon compte je me voyais difficilement faire autre chose que du café (du bon café :D).

– Quelle est ta spécialité, qu’est ce qui te rend différent ?
Je dirais la rigueur dans le travail et mon côté méticuleux tant au niveau de la préparation du café que du service. Je suis très pointilleux sur les réglages des moulins et machine afin de garantir un café digne de ce nom.

– Quelle a été ta première expérience avec le café ?
Ma première expérience a été très singulière. Elle reste unique en son genre, ça me paraissait assez bizarre qu’on pouvait trouver ça bon. J’ai commencé à boire du café au bureau pour le côté social et se retrouver avec les collègues devant cette grosse machine qui produisait du jus de chaussette, devant laquelle on discutait des projets en cours ou du déroulement du week-end dernier… J’ai très vite constaté que le café crée des liens.

– Comment/quand as-tu découvert le café de spécialité ?
J’ai découvert le café de spécialité lors d’un voyage à Cuba en 1999.

– Quelle a été ta meilleure expérience avec le café ?
Lors de la concrétisation de mon projet (Yuka Coffee Bar) je me suis amusé à faire la tournée des coffee bars Bruxellois afin de déguster le maximum de café de spécialité différents.

– Te prépares-tu du café à la maison ? Si oui, quelle méthode utilises-tu ?
Je prépare rarement du café à la maison. Je prends mes cafés dans mon Coffee Bar et en cas de fermeture, je vais me faire servir dans d’autres coffee bars bruxellois. Le peu de fois ou je prépare du café chez moi, l’outil qui me paraît le plus adéquat et à mon goût, reste la cafetière italienne (Bialetti pour ne pas citer de marque 😉

– Comment aimes-tu ton café ? Noir, sucré et avec du lait, glacé, turc / vietnamien…?
Je bois le café essentiellement en black-black, double espresso légèrement allongé le matin pour le petit déjeuner, ensuite des espressos au cours de la journée.

– Comment te qualifierais-tu en tant que buveur de café (occasionnel, régulier, accro…) ?
Je dirais buveur de café régulier… après, chacun place la barre où il veut, le café a un effet différent sur chaque individu. Pour ma part il ne m’empêche pas de dormir et me met de bonne humeur.

– As-tu toujours été dans l’industrie du café ? Si non, qu’as-tu fait avant ?
Non, je suis dans le café depuis 24 mois (depuis l’ouverture du Yuka Coffee Bar). Avant cela, j’ai travaillé dans plusieurs agences de publicité en tant que spécialiste DBMS (DataBase Management System).

– As-tu une passion en dehors du café ?
Haha… Ce ne sont pas les passions qui manquent : sports de glisse (kitesurf, snowboard), nature et grands espaces, architecture, art, musique…

– Quel endroit au monde recommanderais-tu (café ou pas) ?
«Le plus beau voyage c’est celui qu’on a pas encore fait». Pour cela, je recommanderai une destination que je n’ai pas encore eu l’occasion de faire, La Nouvelle Zélande pour sa faune, sa flore, son écosystème et sa biodiversité.

– Quel est ton/tes site(s) d’information préféré(s) à propos du café ?
http://www.espressologie.fr
https://www.maxicoffee.com

– Que dirais-tu aux gens qui ne s’intéressent pas beaucoup au café malgré le fait qu’ils en boivent ?
Je leur dirai d’aller vers des cafés de qualité et de spécialité en leur garantissant qu’une fois s’être habitués à ceux-ci, ils ne pourront presque plus jamais retourner vers des cafés industriels. Pour cela, il faut qu’ils franchissent le cap, je pense que tous les acteurs du monde du «bon café» parlent de la même chose : nous parlons souvent d’éducation des papilles gustatives et nous encourageons à développer ces papilles pour encore mieux apprécier l’or noir 😉

Thomas
Published by

Thomas

Thomas Wyngaard Founder at OK Coffee, proud barista at OR Coffee, producer of Extasia radio show on Campus, Brussels.